EnBRE

Enseigner la Biodiversité par la Recherche en Environnement

Le constat

Depuis plusieurs années déjà, les programmes scolaires de l’Éducation nationale accordent une place importante à la biodiversité. Elle est abordée sous plusieurs angles. L’évolution et la systématique d’abord : la biodiversité actuelle est le résultat de l’évolution du vivant, les ressemblances entre les espèces reflètent cet héritage évolutif et permettent de classer le vivant. Un angle écologique ensuite : la biodiversité est structurée par un ensemble de facteurs biotiques et abiotiques, c’est un élément clé du fonctionnement des écosystèmes. Un angle socio-économique enfin : les activités humaines dépendent de la biodiversité, et influencent fortement son état et sa dynamique. Les enseignements autours de la biodiversité relèvent donc à la fois de l’éducation scientifique, de l’éducation au développement durable, mais également de l’éducation à la citoyenneté. Il s’agit de donner aux élèves les savoirs et savoir faire pour comprendre la biodiversité, sa dynamique et son rôle, et leur permettre d’utiliser ces compétences dans leur vie de citoyens.

Cependant, les enseignements sur la biodiversité se heurtent à plusieurs difficultés. Les programmes scolaires sont extrêmement ambitieux, et leur ambition n’est pas complètement en adéquation avec la formation initiale des enseignants. Les documents de référence et les manuels scolaires à destination des élèves et des enseignants présentent des exemples pertinents, mais souvent éloignés de la réalité quotidienne des élèves. Or, la contextualisation des apprentissages est un facteur clé de la motivation et de la réussite des élèves.

Notre objectif

Notre objectif premier est de rendre nos recherches accessibles aux enseignants de Nouvelle-Aquitaine. La biodiversité est au cœur des activités de recherche de plusieurs laboratoires en Nouvelle-Aquitaine. Les chercheurs et enseignants-chercheurs l’abordent à tous les niveaux d’intégration – du gène à l’écosystème – et selon tous ses aspects (évolutif, écologique, socio-économique). 

Les articles scientifiques sont notre matériau brut. Nous en proposons une version vulgarisée articulée autour de trois piliers : les méthodes, les données, et les résultats de la recherche.

Il s’agit d’illustrer les problématiques locales de recherche sur la biodiversité autant que les méthodes de travail des chercheurs. Notre démarches s’inscrit ainsi dans les trois dimensions de l’enseignement scientifique : sociale, épistémologique et disciplinaire.

Notre méthode de travail

Notre groupe de travail est constitué de scientifiques, de médiateurs, d’enseignants et de formateurs de l’Éducation nationale. Nous travaillons en binômes scientifique–enseignant pour concevoir des ressources à destination des enseignants.

Nos ressources s’appuient sur des articles scientifiques, parce que nous tenons à illustrer le matériau brut du travail des chercheurs. Pour chaque article, nous présentons la problématique scientifique et socio-économique dans laquelle il s’intègre. Nous explicitons la méthode employée par les chercheurs pour répondre à la problématique et donnons une explication des principaux résultats à partir des graphiques et tableaux originaux. Les données brutes produites et analysées par les chercheurs accompagnent chaque ressource.

Chaque ressource est accompagnée d’un encart indiquant comment elle s’articule avec les programmes scolaires.

Le groupe

  • Bastien Castagneyrol, chargé de recherche à BIOGECO, INRAE / Université de Bordeaux,
  • Frédéric Barraquand, chargé de recherche à l’institut des mathématiques de Bordeaux, CNRS,
  • Lucie Bon, doctorante à ISPA, INRAE,
  • Rémi Borelle, ingénieur à l’Institut européen de la Forêt cultivée,
  • Frédéric Chaboche, directeur opérationnel du campus Forêt–Bois Nouvelle-Aquitaine,
  • Martin Galilée, chargé de mission de Biosena,
  • Grégory Lambert, chargé de communication à INRAE Nouvelle-Aquitaine,
  • Mauricette Mesguich, ingénieure formation à la Maison pour la Science en Aquitaine,
  • Christophe Monferrand, formateur en éducation au développement durable, académie de Bordeaux,
  • Christophe Plomion, directeur de recherches à BIOGECO, INRAE / Université de Bordeaux,
  • Maude Toïgo, maître de conférences à Bordeaux Sciences Agro.

Contact

bastien.castagneyrol@inrae.fr