Nous découvrir

Le réseau BIOSENA – Biodiversité et Services écosystémiques en Nouvelle Aquitaine – imaginé dans le cadre du protocole d’accord CNRS – Région, a pour objectif de renforcer la visibilité nationale et européenne de recherches conduites en réponse à un enjeu prioritaire pour le territoire : la préservation de la biodiversité et la fourniture des services écosystémiques et socio-culturels associés.

Il mobilise l’ensemble des forces régionales académiques, socio-économiques et sociétales concernées, afin d’améliorer le fonctionnement et la résilience des socioécosystèmes, promouvoir le développement de solutions fondées sur la nature, et faciliter la gouvernance environnementale de ces socioécosystèmes.

Biosena privilégie une approche transversale et interdisciplinaire, dont l’ambition est de lier la conservation de la biodiversité et le développement de solutions fondées sur la nature, les activités humaines et l’emploi.

Contexte

Le territoire régional de la Nouvelle-Aquitaine se distingue au niveau européen par un modèle remarquable constitué d’une zone côtière incluant des écosystèmes particulièrement vulnérables sur la frange littorale et fortement touristique, de bassins versants soumis à une agriculture intensive (première région agricole de France et d’Europe) et une urbanisation disséminée sur l’ensemble du territoire, de marais humides maintenant un rôle de filtre entre le bassin versant et la mer, et de zones de forêt incluant la plus grande forêt artificielle d’Europe.

Les impacts des changements globaux y sont particulièrement importants avec une augmentation des températures de 1,4°C au cours du XXe siècle, des épisodes d’inondations, tempêtes, érosion, sécheresse de plus en plus fréquents, une surexploitation des ressources naturelles, des introductions d’espèces exotiques et une littoralisation croissante de sa population, qui impactent gravement la biodiversité et le patrimoine naturel.

Face à ce constat préoccupant pour son environnement, ses habitants et son économie, la région Nouvelle-Aquitaine est engagée depuis 2010 dans une démarche de transition ambitieuse en termes énergétique, écologique et agricole à l’horizon 2030.  Le 9 juillet 2019, elle a défini sa feuille de route, Néo Terra, couvrant 11 ambitions dont la préservation de la biodiversité et la transition agroécologique, et mobilise différents dispositifs d’intervention complémentaires dont le financement de chaires d’excellence, le comité scientifique Ecobiose, et le réseau d’acteurs Biosena.

Périmètre scientifique

Biosena a l’ambition de mobiliser l’ensemble des forces régionales académiques, socio-économiques et sociétales concernées par la préservation de la biodiversité et la fourniture de services écosystémiques. Son objectif est de structurer les actions dans ce domaine, en mettant en réseau des chercheurs de Nouvelle-Aquitaine, soutenant les initiatives qui naissent de ces nouvelles connexions, favorisant l’émergence de groupes disciplinaires, accompagnant des projets scientifiques, organisant des rencontres, stimulant les échanges entre acteurs, et mettant en place des analyses et études de cas dédiées dans le cadre opérationnel de projets de recherche-action.

© Thierry Guyot


© Thierry Guyot


© Olivier Boe

 

© Thierry Guyot


© Thierry Guyot


© Olivier Boe


© Thierry Guyot


© Olivier Boe


Biosena propose un projet fédératif et interdisciplinaire déployé sur l’ensemble du territoire de la Nouvelle-Aquitaine. Son périmètre scientifique se décline selon cinq axes :

État et évolution de la biodiversité 

  • État de la biodiversité à différentes échelles spatiales et temporelles 
  • Effets des pressions anthropiques sur la biodiversité
  • Disparition des éléments semi-naturels, homogénéisation des paysages
  • Interactions avec les espèces exotiques et envahissantes

Rôles de la biodiversité dans le fonctionnement des socio-écosystèmes

  • Interactions homme – milieu.
  • Biodiversité en tant que support direct de production
  • Biodiversité en tant que support indirect de production
  • Biodiversité et services de régulation
  • Biodiversité, paysages et ressources prélevées en tant que biens

Valeurs de la biodiversité dans les socio-écosystèmes

  • Valeur marchande de la biodiversité
  • Territoire et société : valeurs culturelles et patrimoniales de la biodiversité

Gouvernance et action publique : accompagnement des pratiques et compromis entre usages

  • Conception de nouveaux modes de gouvernance 
  • Ressources institutionnelles et réseaux professionnels d’accompagnement du changement
  • Scénarios prospectifs de réconciliation entre activité anthropique et durabilité environnementale

Perspectives d’intégration à la politique régionale

  • Identification des lacunes de connaissances
  • Propositions de scénarios de gestion

Organisation

La gouvernance de Biosena consiste en trois instances qui assurent et concilient le fonctionnement opérationnel du réseau, le pilotage stratégique par les membres fondateurs, l’expertise de la communauté scientifique, et l’implication du monde socio-économique.

Comité de pilotage

Pascale Garcia

Coordinatrice de Biosena

La Rochelle Université

Xavier Arnaud de Sartre

CNRS

Hugues Blanchet

Université de Bordeaux

Jean-Renaud Boisserie

Université de Poitiers

Maya Gonzalez

Bordeaux Science Agro

Hervé Jactel

Inrae

Éric Rouvellac

Université de Limoges

David Sherman

Inria

Daniel Compagnon

Sciences Po Bordeaux

Chargé de mission

Martin Galilée

Partenaires